Dossier – Naissance d’une insurrection populaire (Burkina Faso)

De retour du Burkina Faso pour le FEStival PAnafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO) dont la quasi totalité des films (longs métrages) traitaient de sujets d’actualité propres à ce continent qui est en pleine effervescence, nous avons eu envie de vous faire part de ce qui se passe dans ce pays…

 

Dans cette dynamique continentale, parmi ces énergies qui se renouvellent, on a beaucoup parlé des printemps arabes mais peu de l’insurrection du 30 octobre 2014 au Burkina Faso!

 1Le peuple face à l’armée

Cette insurrection a été notamment suivie, comme bien d’autres manifestations auparavant, par le mouvement du Balai Citoyen (dont on voit un représentant en première ligne devant les soldats…)

 

Les jeunes se sont soulevés face un gouvernement corrompu et un pouvoir en place depuis plus d’un quart de siècle!
Le Président Blaise COMPAORE a finalement démissionné, laissant la place à une situation plutôt inconnue…

 2La place de la Nation noyée sous une marée humaine!

Le Balai Citoyen, représenté par le logo et la devise suivants, est un mouvement contestataire né en 2013 suivant l’exemple du mouvement « Y’en a marre » du Sénégal…

 3

Ce mouvement, comme pour le mouvement « Y’en a marre », a été créé par deux musiciens : le rappeur Smokey et le rasta Sams’K le Jah.

 4

Ces deux mouvements que sont Y’en a marre et le Balai Citoyen ont missionné des représentants en RDC pour accompagner le mouvement de contestation similaire, le congolais Filimbi (lire l’article)

 

Dans les jours à venir, nous allons vous proposer différents articles sur le Burkina Faso, le Balai Citoyen, les suites de l’insurrection, etc…

 

Restez à l’écoute!

 

Et comme le disait Sankara : « La Patrie ou la Mort, nous vaincrons! »

 

Pour plus d’infos sur le Balai Citoyen, vous pouvez les suivre sur leur page Facebook

 

Daniel

Pas de commentaires

Poster un commentaire