Du ver à soie au collectif contre un projet de parc éolien industriel (St Vincent de Barrès)

3e épisode de l’Etika Tour Aix-Paris à Vélo pour le Climat

 

Bonjour les Amis de l’éthique!

 

Et bien voilà, après notre rencontre avec Patrice et Lixiane du gite d’étape « il était une soie » située sur la commune de Saint Vincent de Barrès, nous avons décidé de leur dédié ce petit article. Émus par leur histoire nous l’avons été. En plus d’orienter leur logis vers l’éco tourisme, ce foyer ardéchois sympathique contribue à la survie d’un savoir faire artisanal bien local : la Sériciculture (l’élevage du ver à soie).

 

Point histoire :

 

En 1850 l’Ardèche produit jusqu’à 3500 tonnes de cocons, c’est l’apogée de la sériciculture. Tout le pays mobilise ses forces vives, son savoir-faire et son imagination pour la réussite de la récolte. C’est une affaire de famille et lorsqu’on ne possède pas de magnanerie (lieu d’élevage du ver à soie), l’habitation elle-même est investie.

 

Dès 1720 l’Ardèche est le centre principal de la production perfectionnée de soie grège dans le midi de la France. Puis la Pébrine (maladie du ver à soie) arrive et ravage les élevages.

 

En 1857 la production n’est plus que de 5500 tonnes pour descendre à 50 000 kg en 1957.

 

Aujourd’hui, il est possible de visiter d’anciennes magnaneries restées en l’état depuis leur fermeture et réhabilitées en musées. On peut y voir des élevages de vers à soie qui montrent l’évolution du cocon à la chrysalide.

papillon

 

Evolution du ver à soie

– – – – – – – – –

 

« Il était une soie » (uniquement sur rendez-vous), à Saint Vincent de Barrès

 

Pour plus d’informations : Tél: 04 75 65 93 40 – Mobile: 06 82 25 67 72 – Email:

 

– – – – – – – – –

 

Le fil de soie est ténu,

 

Il tient à la mémoire et au coeur

 

Comme  la trame du poète tient à la chaîne de ses idées;

 

Au bout du fil,il y a l’Homme,

 

Au bout du fil, il y a l’Homme,

 

Un rêveur de mondes

 

Un rêveur de mondes

 

Qui imagine l’invisible pour le rendre visible.

 

Qui imagine l’invisible pour le rendre visible.

 

Et dans ces mondes tissés,

 

La douceur est  douceur, Douceur

 

La beauté est beauté, Beauté

 

L’enfant est l’enfant, Enfant

 

L’amour est l’amour, Amour

 

La paix est la paix. La Paix

 

P. Keller de Schleitheim

 

– – – – – – – – – – –

 

A coté de cette belle initiative, d’autres choses se passent. Un projet de parc éolien industriel a vu le jour dans la forêt du Barrès, à cheval sur les communes de Cruas et St Vincent de Barrès.

 

Eolien? C’est de l’énergie renouvelable vous me direz. Oui, certes, le procédé énergétique ne puise effectivement pas sa ressource dans les énergies fossiles..Mais! Deux choses à ne pas oublier: au travers de l’implantation d’un parc industriel (une quinzaine de mâts de 150 m de haut, nécessitant tonnes de béton pour ses fondations), les impacts écologiques sont importants, dans ce havre de nature encore riche et bien préservé.  Deuxième point : L’électricité créee à partir de ce parc ne servira pas à l’alimentation en électricité des villages environnants. Non! Il sera réinjeter sur le réseau, pour parcourir bons nombres de kilomètres avant d’être exploité..incroyablement dénué de sens.

 

KB et JL

 

Faisons le point sur les étapes chronologiques du projet :

 

Chronologie du vent du Barrès

 

Le 23 septembre 2015 de 11 h à 18 h, EDF Energies-Nouvelles tient permanence à Saint Vincent de Barrès pour « expliquer » le projet d’un parc industriel éolien au cœur de la forêt domaniale du Barrès située sur les communes de Cruas et St Vincent de Barrès.

 

EDF EN précise que le projet est  » marqué par une volonté de concertation locale »

 

Nous affirmons que l’information a été volontairement cachée et tronquée, effectuée en catimini.

 

Très  peu  d’habitant sur la commune ont reçu le tract recto verso d’EDF EN qui justifie cette insuffisance de communication par un mauvais publipostage de la poste…document qui annonçait deux permanences, celle de Saint Vincent et celle de Cruas  qui a eu la même pauvreté de publipostage !

 

Les quelques personnes présentes, découvrent que la municipalité a accepté  en 2012 une étude pour réaliser ce projet  de parc éolien industriel, soit 14 éoliennes de 150 m de hauteur.

 

Très vite notre information circule et une première assemblée de citoyens se constitue.

 

Un peu plus de cent personnes y participent le 22 Octobre 2015.

 

Le sentiment général de l’assemblée est d’avoir été flouée.

 

En effet, l’étude demandée par EDF EN avait été acceptée par la municipalité dès 2012 !

 

L’information cachée a vivement ému la population.

 

La décision de créer une association est prise après un véritable débat ouvert sur la sensibilité de chacun et les thèmes de travail sont envisagés pour réaliser l’objectif: protéger notre bassin de vie Les thèmes définis:

 

Affaires juridico-politiques : défaut de procédure, prise illégale d’intérêt, jurisprudence

 

Communication externe (presse, TV, communication population, blog,  réseau anti-éolien)

 

Risques santé (sons audibles, infrasons, basse fréquence…)

 

Impacts environnementaux (nature : faune/avifaune, flore, environnement forestier, et patrimoine)

 

Questions techniques et financières (problème d’ordre technique, bilan carbone, coût et rentabilité industrielle, coût pour le consommateur)

 

Envisager l’avenir.

 

Le 29 Octobre l’association Sauvegarde  du Barrès est créée: informer, débattre, analyser, protéger l’environnement, organiser notre territoire avec des choix citoyens et responsables sur la maîtrise de son énergie et la qualité de son cadre de vie individuel et partagé. (le but de l’association est plus détaillé dans ses statuts)

 

Depuis:

 

Côté mairie

 

La municipalité s’informe sur le sentiment de quelques citoyens et s’en inspire.

 

Elle corrige le tir en informant dans chaque boîte à lettres ses « intentions »

 

Deux idées sont ainsi exprimées:

 

Informer au moyen d’un calendrier de conférences  et une déclaration: « en l’état le projet EDF EN n’est pas acceptable »

 

Côté association

 

 Sauvegarde du Barrès

 

Résonance n° 1 (lettre de liaison et d’info en direction de nos adhérents)

 

06/11/2015

 

L’association à peine créée résonne déjà !

 

En effet, après deux réunions, ses statuts sont déposés, ses groupes de travail organisés et les premiers contacts  avec la presse et radio effectués. C’est  grâce à vous et au formidable élan de notre première assemblée du 22 octobre dernier que Sauvegarde du Barrès œuvre avec conscience et dynamisme.

 

Un vent de raison souffle sur St Vincent de Barrès :

 

Nous sommes heureux de constater que la ligne de la mairie de Saint Vincent de Barrès a bougé dans un sens plus positif répondant, en partie, à nos questionnements et attentes : protéger le Barrès et ses alentours des dangers d’un projet éolien industriel conduit par EDF Energies-Nouvelles depuis 2012.

 

La question que chacun se pose : Comment se positionner ?

 

« Je ne suis pas, à priori, contre les énergies renouvelables… En revanche, je me refuse à cautionner par mon inaction, tout projet me concernant sans en connaître ses tenants et ses aboutissants. »

 

Rassemblons-nous pour imaginer ensemble notre transition énergétique et faire émerger le projet citoyen correspondant à nos besoins, à notre territoire et à nos choix.

 

Les membres du bureau de l’association se tiennent à votre disposition; vous pouvez les joindre par courriel:         Tél : 07 50 94 96 85

Eolien-interdit

Le 11 Novembre les 16 membres du bureau dont la fonction est d’investir les groupes de réflexion et de travail ouverts et accessibles à un plus grand nombre, mettent en place leurs premiers travaux

 

Le juridique prend une grande part dans l’échange;

 

– informer les propriétaires riverains concernés des risques liés à l’acceptation d’un bail emphytéotique (engagement de sa responsabilité à très long terme d’une construction sur sa propriété)

 

– Comment prendre connaissance des documents d’étude de EDF EN depuis 2012

 

– déroulement du projet dans le cadre juridique (le délais court des décisions administratives n’est pas favorable à l’organisation juridique des citoyens, elle est aussi disproportionnée.

 

Puis l’interprétation de la lettre du maire dont la phrase: « En l’état le projet n’est pas acceptable »

 

Une question inévitablement se pose: en quel état le projet est-il acceptable ? est ce que la municipalité accepterait moins d’éoliennes ?

 

et à celle-ci s’en pose une autre tout aussi inévitable: comment conserver le bien vivre ensemble et notre cohésion sociale ?  le tissu social pollué étant un des premiers dégâts après le passage et seulement le passage! d’un promoteur industriel (en l’occurrence ici: EDF Energies Nouvelles 100% filiale EDF)

 

Le dernier point traitant enfin du choix du premier événement:

 

Conférence débat avec Daniel Steinbach pour une présentation d’ensemble de la problématique de l’éolien et une information précise sur le cadre juridique réservé aux projets éolien industriel:

 

Mardi 24 Novembre 2015 à 20h30 à Cruas.

 

EOLIEN: idées reçues et réalité !

 

– – – – – – – – – – – – – –

 

Que du vent…

 

Qu’il est doux de rêver à l’énergie propre, l’éolien , le vent, de sentir combien la transition énergétique est bienveillante avec la planète, l’environnement, l’écologie, le respect de la nature et des hommes.

 

Qu’il est agréable de penser que EDF Energie Nouvelle nous accompagne tendrement dans nos projets, nos vies, pense à l’avenir de nos enfants …..STOP !

 

Faut se réveiller braves gens, ouvrir les yeux sur le vent de mensonge !

 

L’éolien est tout sauf écologique !

 

Du béton, de l’acier, du bruit, de la déforestation, des routes d’accès ravageuses, des réseaux de câbles supplémentaires, enterrés ou aériens, une faune et une flore mal menée, des paysages défigurés, de graves troubles sur la santé et un bilan énergétique dérisoire; cette énergie intermittente doit être tout le temps équilibrée ou prise en relais avec les sources de production traditionnelle.

 

Implantation de monstres électriques sur le Barrès !

 

Comment imaginer ce cauchemar ?

 

12 à 14 machines de150 m dans le cœur de la forêt domaniale et à ses pieds ,

 

Saint Vincent de Barrès un village de caractère en Pays d’Art et d’Histoire, fierté de ses habitants, apprécié d’un large tourisme.

 

Comment avez-vous le culot, le toupet, l’insolence de vouloir imposer dans le plus grand des  mépris des citoyens, une telle aberration, une telle ignominie, dans un paysage qui a mit des millions d’années à se former ?

 

Au nom de la transition énergétique ? imposture !

 

C’est au nom du profit ! L’éolien s’implante plus là où il y a des subventions que du vent

 

et notre facture de consommateur augmentera au fur à mesure de l’agrandissement de vos installations ignobles. (obligation de rachat 2 x le prix du marché)

 

Honte à vous ! installateurs de tout poil, de manipuler la crédulité et l’innocence écologique non seulement des Ardéchois mais de la Nation toute entière !

 

Les citoyens du Barrès refusent, s’opposent, contestent cette supercherie.

 

Nous sommes en colère, vous avez déclaré la guerre, nous nous défendrons !

 

Saint Vincent de Barrès possède encore ses remparts, c’est une place forte que Louis XIII et Louis XIV n’ont pas réussi à démanteler et son Donjon du XI siècle restera plus haut que vos machines !

 

Notes : sources Wilkipedia

 

EDF EN anciennement SIIF Énergies,Pâris Mouratoglou)  entreprise de développement de centrales thermiques et hydroélectriques crée en 1990.

 

2008 : création d’EDF Energie Nouvelle  détenue à 50 % par EDF Énergies Nouvelles, et 50 % par EDF.

 

2011 : EDF Énergies Nouvelles quitte la bourse le 15 août 2011, après rachat de la participation de Pâris Mouratoglou et OPA sur le flottant. EDF détient 100 % d’EDF EN.

 

P. Keller de Schleitheim

LX-et-PK-St-vincentEn compagnie de Patrice et Lixiane du gite « il était une soie »

Pas de commentaires

Poster un commentaire