LA FABRIK A DECLIK

Articles en attente

Où ?

Commune de 7000 habitants située dans le Pas-de-Calais.

Quand ?

Juin 2016

Qu’est ce que c’est ?

Cette exploration est un peu particulière car elle s’est déroulée sur une période limitée : 3 jours, le temps de la Fabrik à la Declik, à Bordeaux. Il s’agit d’un projet de l’association Osons Ici et Maintenant.

 

Organisé pour la première fois en 2014, il s’agit d’un rassemblement de 100 à 250 jeunes ayant tous envie de faire quelque chose pour changer le monde, mais ne sachant pas vraiment comment s’y prendre. La Fabrik a pour but de les inspirer et de provoquer des « déclics » en leur proposant divers ateliers théoriques, pratiques et artistiques et en leur faisant rencontrer des dizaines d’acteurs du changement.

 

Ayant l’ambition de permettre à des jeunes de s’émanciper tout en contribuant à la transformation sociale, la Fabrik à Declik peut être considérée comme un événement d’éducation populaire.

Quel lien avec la démocratie ?

Après Innovaction, l’exploration de la Fabrik à Declik nous a offert des éléments de réponse complémentaires à la question suivante : comment permettre à chacun de développer ce qui lui tient à cœur pour s’épanouir tout en agissant pour le collectif ?

 

Alors qu’Innovaction accompagne des jeunes porteurs de projets de manière individualisée et sur le long terme, la Fabrik à Declik nous a permis de nous plonger dans une version courte et collective d’un programme de sensibilisation et de mobilisation, tout en permettant à chacun de construire son propre parcours.

Qu’avons nous appris ?

La connexion entre le corps, le cœur et l’esprit dans un esprit de bienveillance nous semble être un facteur crucial de succès pour ce type d’évènement qui vise à déclencher des déclics. Il est essentiel d’allier des ateliers pratiques, des ateliers artistiques et des moments de réflexion pour que les participants vivent pleinement l’expérience et que cette dernière revête une dimension immersive ayant le potentiel de provoquer des déclics psychologiques et des passages à l’acte. Nous avons toutefois constaté la nécessité de mettre en place des outils et processus de suivi après de tels événements « déclencheurs ».

 

L’exploration de la Fabrik à Déclik nous a à nouveau montré à quel point les jeunes se sentent éloignés des instances de participation démocratique institutionnelles, dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas ou plus (vote, conseils citoyens, etc). Ce type d’événements permet à une partie d’entre eux de trouver d’autres manières de s’engager et de participer à la vie de la cité.

 

Cependant, ce type d’événements ne semble pas le plus approprié pour atteindre des jeunes très éloignés des structures d’ « engagement citoyen » classiques (institutionnelles, associatives ou professionnelles). D’autres formats doivent leur être proposés.

 

Malgré la difficulté d’atteindre ce public, les organisateurs de la Fabrik à Déclik sont allés sur le terrain pour recruter des jeunes qui ne seraient pas venus d’eux-mêmes, en travaillant avec des structures intermédiaires. Il est en effet essentiel de s’appuyer sur des structures relais pour atteindre ces jeunes (associations de quartier, associations de pratiques culturelles et sportives, missions locales, espaces jeunes, structures d’insertion professionnelle, foyers de jeunes travailleurs…).

 

Dans les mois qui ont précédé la Fabrik à Déclik, une trentaine d’ateliers interactifs, sous forme de jeux, ont été menés auprès d’une dizaine de jeunes en moyenne, pour impliquer ces jeunes qui ne seraient pas spontanément venus. Cela n’a toutefois pas suffit à retenir une bonne partie d’entre eux. Ces ateliers ont tout de même permis la venue d’une quarantaine de jeunes le premier jour de l’évènement, cependant, beaucoup ne sont pas restés les jours suivants.

Des leviers pour créer des « déclics » afin que chacun participe à la transformation de la société selon ses aspirations :

  • Rôles des ateliers d’inspiration et d’introspection : bien que courts, les ateliers, de par leur diversité, la qualité des intervenants et leur nature très interactive, ont réellement inspiré les jeunes participants.
  • Rôles de la convivialité et de la bienveillance pour faire prendre confiance en eux aux jeunes : la confiance en soi a été mentionnée par de nombreux jeunes comme étant un levier majeur de leur pouvoir d’agir.
  • Rôle de la connexion entre « faire » et « penser » : comme l’a entre autre théorisé Matthew B. Crawford, la connexion entre « faire avec les mains » et « réfléchir avec la pensée » est une dimension centrale de l’émancipation individuelle et du bien-être collectif.
  • Importance pour les participants d’interagir avec des décisionnaires : pour de nombreux jeunes interviewés, la possibilité d’interagir avec des décisionnaires (hauts fonctionnaires, chefs d’entreprises, etc) était perçue comme un élément clé dans leur ambition de conduire des projets (apprendre de personnes expérimentées, se rapprocher des cercles du pouvoir à même de fournir un soutien institutionnel et financier, etc).

Des outils pour agir :

  • Les ateliers d’introspection (méditation, travail sur les 8 intelligences, etc),
  • Les méthodes collaboratives (bocal à poisson, forum ouvert, etc),
  • Les conférences inversées (les intervenants posent des questions à la salle),
  • La promotion d’alternatives (interventions de porteurs de projet lors d’ateliers),
  • Les ateliers de pratiques artistiques (théâtre, danse, musique),
  • Les méthodes de brainstorming.

Des recommandations pour les organisateurs d’événements visant à provoquer des « déclics » :

1. Importance de valoriser différents degrés d’implication des citoyens : la définition de ce que signifie « être engagé » est souvent normative. Il nous apparait essentiel de valoriser toutes les formes d’engagement (en dehors des formes traditionnelles), ainsi que tous les degrés d’engagement (pour le fonctionnement d’une organisation, 1000 personnes s’engageant un petit peu sont aussi importantes qu’une personne s’engageant à 100%).

 

2. Importance d’anticiper les conséquences d’un tel évènement sur les participants : les événements s’inscrivant dans la philosophie du « tout est possible » sont susceptibles d’entrainer des désillusions pour certains jeunes, une fois revenus dans « le monde réel ». Il est donc essentiel de mettre en place des outils de suivi pour réduire ce risque au maximum, notamment en passant de l’événementiel au structurel. Pour cela, l’association Osons Ici et Maintenant maintient le lien avec et entre les participants en organisant des rencontres conviviales et des temps d’échanges tout au long de l’année.

 

3. Importance de passer de l’évènementiel au structurel : au-delà de l’évènement « déclencheur » qui donne confiance aux jeunes, en l’avenir et en leur pouvoir d’agir sur la société, il est essentiel de fournir un accompagnement sur le long-terme pour qu’ils puissent réellement mener à bien leurs projets. Avec l’association Osons Ici et Maintenant, cela passe par le programme Katapult, un accélérateur de projets proposé à tous les jeunes ayant participé à la Fabrik à Déclik. D’autres outils de suivi, comme des plateformes d’offres d’emploi dans des structures présentes lors de l’événement ou similaires, pourraient également être mis en place.

Des questions pour la suite :

  • Est-il nécessaire de dédier des espaces d’expression et de création propres aux jeunes ? Quelles sont les limites de cette approche ?
  • Quel format pourrait prendre la Fabrik à Déclik si l’expérience devait davantage inclure des jeunes éloignés des formes traditionnelles d’engagement et de participation citoyenne ?
  • Qu’avons-nous à apprendre des systèmes de débrouillardise et de la philosophie indienne du Jugaad pour contourner le manque de moyens dans le milieu associatif ?
  • Comment connecter le corps, le cœur et l’esprit pour favoriser la connexion entre émancipation personnelle et changement sociétal ?

Quels sont les principaux acteurs interrogés ?

Des membres de l’équipe de Osons Ici et Maintenant, des bénévoles de la Fabrik à Déclik, des jeunes participants ainsi que des intervenants.

Retrouvez tous les articles concernant La Fabrik à Déclik en haut de cette page…