La technique du lombricompostage chez Eisenia (Lyon)

Lyon – Association Eisenia – Lombricompost

 

Eisenia est une association loi 1901. A l’initiative de cette association il y a 4 personnages : Cyril, une petite quarantaine, un BTS paysagisme et plusieurs années de pratique dans l’animation nature auprès des enfants, investi dans la gestion des déchets et le lombricompostage; Thomas, à l’aube de la trentaine, en thèse dans le domaine des sciences des matériaux, ayant pas mal roulé sa bille en Amérique du sud, notamment au Brésil pour un échange académique.  Et deux autres, que nous n’avons pas eu l’occasion de rencontrer…

 

Eisenia a pour but le partage et la mise en œuvre de  projets reposant sur les principes du développement durable qui visent a concilier l‘écologie, l’économie et le social. Ainsi, les projets de l’association couplent des intérêts humains et environnementaux. Les actions d’Eisenia s’articulent autour de 3 pôles d’activités : l’économie circulaire, l’action sociale et le développement local.

 

Cyril en classe

Cyril présentant les différents niveaux du LombriCompost dans une école

L’association utilise comme technique principale le lombricompostage, un moyen de retraiter les déchets organiques inspiré par le fonctionnement du cycle de la matière en milieu naturel. Au delà des intérêts (écologiques et économiques ) de cette technique, c’est aussi une ouverture vers d’autres sujets liés ( traitement des déchets, vie des sols, baisse des émissions de Gaz a effet de serre, agriculture et paysagisme écologiques…) qui permet a l’asso d’imaginer des projets aux multiples facettes. Elle peut, pour les mettre en œuvre, s’appuyer sur les compétences techniques de la ferme lombricole « lombriplanete« , ainsi que sur un réseau d’associations partenaires aux compétences variées.

 

Thomas

Thomas en train d’inspecter l’andin

C’est quoi le lombricompostage?

 

Le lombricompostage consiste à valoriser nos déchets organiques grâce a l’action des verres de terreau et de produire du lombricompost, excellent engrais naturel fortifiant pour les plantes et structurant pour les sols. Concrètement, les vers avalent peu a peu les restes de nourriture que nous leur fournissons, les digèrent et produisent une matière stable et riche en nutriments indispensables pour les végétaux. En fait, ils font exactement la même chose que ce qu’ils font dans la nature, participant ainsi a la formation des sols. Le lombriculteur ici se contente de contrôler le processus.

 

Lombric

Matière organique avant et après lombricompostage

Pourquoi lombricomposter?

En amont : (réduction des déchets)

-réduire le volume de poubelles

 

-réemploi de matières valorisables

 

-baisse des pollutions liées au transport et au traitement des déchets (incinération ou décharge)

 

Les lombric au taff2

Les « eisina fetida » au travail

En aval : (Production de lombricompost)

-engrais naturel utilisable en jardinage et en agriculture

-plus d’utilisation de produits phytosanitaires et d’engrais chimiques

-matière économe en eau, structurante et favorisant la vie et la biodiversité des sols

 

– – – – – –

 

Eisenia organise de multiples projets tels que : l’installation de lombricomposteurs collectifs, de la formation, des animations en milieu scolaire, des animations tout public, des projets de quartier…nous proposons à nos deux acolytes de nous parler de leur vision, par rapport au 7 champs de l’éthique mis en exergue par Etika Mondo – Cyril et Thomas se prêtent au jeu :

 

L’écologie : Tout ce qui va concerner l’impact de l’homme sur la planète

 

Social : Faire en sorte que tout le monde soit intégré ;

Santé : Vivre bien, dans un environnement propre, accorder de l’importance à l’alimentation et à son rythme de vie ;

 

Démocratie : participation, écoute dans une forme d’égalité. Cyril souligne la difficulté de réussite que rencontrent les grands groupes. « Il faudrait agir plus localement pour devenir une démocratie plus performante »

 

Education : Primordiale, mais qui a tendance à tomber dans l’oubli. L’éducation participe amplement au changement de société. Concernant l’apprentissage, tu as deux solutions : soit éduquer de façon honnête, soit dans le sens du green washing. La pédagogie actuelle t’apprend à être soumis. Il faudrait être d’avantage participatif dans l’échange. Ouvrir les portes des écoles aux artisans. Alléger les démarches administratives concernant l’intervention pédagogique auprès d’écoles.

Economie : Selon Cyril et Thomas, l’économie circulaire répond aux besoins. Elle rééquilibre l’économie classique.

 

Culture : La culture a besoin d’être relocalisée. Le système est devenu trop commercial. Sortons des considérations comptables.

 

Ils nous expliquent également que le projet  qu’il souhaite monter à plus long terme a déjà un nom : le projet « Grande Vigne ». L’idée serait de mettre la main sur une grande parcelle de terrain pour lancer un bio maraichage. En intégrant le lombricompostage, des cultures en serres, commercialiser en circuits courts, favoriser l’auto-construction. Créer une pléiade de micro productions. Eisenia souhaite également travailler d’avantage sur des projets scolaires, fédérer les quartiers, semer le lombricompost collectif en milieu urbain…

 

La volonté d’Eisenia dans cette démarche est de réunir les différents acteurs de la société. Elle cherche a promouvoir le lombicompostage comme un geste écocitoyen et solidaire. L’initiative a besoin de l’adhésion des habitants pour exister.

 

* Juridiction *

 

En terme de gestion de déchets la juridiction s’oriente vers la réduction à la source, puis la réutilisation et enfin le recyclage. Ce sont les principes de l’association Zéro Waste qui soutient Eisenia dans sa démarche.

 

* Les postes occupés au sein de l’associations *

 

L’association compte aujourd’hui 1 profil salarié à temps plein, une rotation de services civiques, et de 3 autres à temps partiels.

 

– – – – – –

 

Pour finir, Eisenia nous parle de sa contribution pour le climat:

 

« Nous agissons dans la diminution des polluants, dans l’enrichissement et création de la vie de la terre, dans l’amélioration de la biodiversité notamment par la fixation des carbones dans les sols, grâce au lombricompost. »

 

Pour Thomas : redevenir souverain de notre alimentation est un sujet important. L’action d’Eisenia agit dans ce sens la, dans l’impact local. On cherche le mouvement citoyen. Et conscientise les habitants sur la question de l’alimentation.

 

La limitation de polluants agricoles (produits phytosanitaire).

 

Faire du simple et global. Mettre en relation les sphères. Mettre en avant les éco-systèmes.

 

Conclusion : que ce soit seul ou a plusieurs, qu’il est bon de lombricomposter!!!!! Merci à Eisenia d’avoir partager leur initiative avec nous. Et merci également pour l’hébergement solidaire!

 

Kevin et Jonas

 

—————————–pour en savoir plus ———————————–

 

Eisenia : http://eisenia-asso.blogspot.fr/

 

Lombriplanete : http://lombriplanete.free.fr/

Pas de commentaires

Poster un commentaire