Monnaies locales – Initiative n°3

Où?

Région de Santa Fé (Argentine), Village d’Espinal (Mexique)

Quand?

Du 3 août au 25 septembre

Qu’est ce que c’est?

Une monnaie complémentaire (dite aussi locale, communautaire, sociale, alternative) est une forme de monnaie qui se veut complémentaire aux monnaies officielles.

Ce type de monnaie poursuit trois principaux objectifs :
  • la localisation des échanges au sein d’espaces, communautaires ou territoriaux, afin de lutter contre la déterritorialisation des activités économiques ;
  • la dynamisation des échanges à l’intérieur de ces espaces, au bénéfice des populations, en visant une répartition plus égalitaire de la richesse ;
  • la transformation de la nature des échanges.

Quel lien avec la démocratie?

Ainsi présentées, les monnaies sociales interpellent la démocratie. Elles soutiennent l’économie local, les projets locaux d’intérêt général, dynamisent la solidarité et participent au respect de notre biosphère. Elle reflètent la volonté de reprendre la main sur le destin économique d’une ville, une forme de démocratie économique. Certains chercheurs considèrent même qu’elles sont un élément clé d’une stabilité financière en cas de crise.

Quels apprentissages pour une réplication dans le contexte français?

Les premières monnaies locales ne sont apparues en France qu’après la crise financière de 2008 (en 2010 & 2011). Cet outil commence tout juste à être reconnu par la loi française (au sein de la loi “Économie Sociale et Solidaire” de 2014) et à intéresser de plus en plus de communes dans notre pays. Cependant ces systèmes de troc, ainsi que différentes monnaies complémentaires, existent depuis bien plus longtemps en Amérique du Sud, et ce suite aux crises économiques au Mexique (1995) et en Argentine (2001). Il est donc très intéressant d’analyser leur histoire et leur fonctionnement actuel afin de mieux connaitre les facteurs de succès (ou d’échec) de la mise en place d’une monnaie complémentaire efficace et durable.

Par ailleurs, le « tumin », a la particularité d’être utilisé dans l’une des plus grande ville du monde, Mexico, et d’être peu étudié.  Notre exploration permettra ainsi d’analyser les subtilités liées à l’échelle géographique dans la mise en place d’un tel dispositif.

La vidéo et l’article de fond bientôt…

Pas de commentaires

Poster un commentaire