Passage chez ADAVA pour préparer les vélos ! (Aix-en-Provence)

Nous sommes le 3 novembre, Kevin ne part plus. Depuis 10 jours il est à fond pour rallier Paris depuis Aix à vélo pour marquer le coup à propos de la Cop21 : la grande messe politique sur le dérèglement climatique. Bon, on n’y croit plus aux politiques. Sans non plus tout rejeter, en France on a aussi de la chance. Mais là, non, après le rapport Bruntland, Rio, Copenhague et tant d’autres… 21 COP (Conference Of Parties) pour toujours aussi peut de considération des enjeux, des risques et des appels d’une grande partie de la société civile.. non on n’y croit pas. Ca n’empêche pas d’agir et donc de montrer qu’il y a des alternatives comme le vélo. Sauf que là, rien ne va… vélo cassé, portable cassé, ongle cassé… Kevin vit ce mauvais moment qui vous attrape avant chaque grand départ et qui serait capable de vous faire rester sur place si…

Adava2

A l’atelier Adava à Aix-en-Provence

Kevin se pointe au local d’ADAVA : une asso qui offre un espace collectif de réparation de vélo. Ici tu viens, t’amène ton vélo et des gars te montrent comment faire, t’as du matos à disposition et puis c’est carrément convivial. Nous sommes à Aix en Provence et c’est une chouette adresse. Oui, le commerce évolue : on passe du monde strictement marchand à une envolée des lieux collectifs de réparation. Une sorte de Fablab sauf que là avant d’innover on répare. Ceci-dit les deux sont possibles !

 

Sur place, retrouvailles avec Jonas. Kevin lui raconte le plan qu’hier encore il était en train de prévoir : « Quoi ? Relier Paris en vélo pour crier haut et fort : sauver le climat c’est se changer soit pour changer le système ? Je prends !!! » Et voilà Kevin regonflé à bloc et les deux compères bras-dessus bras-dessous repartir vélos montés près à traverser la France.

 

Le but de l’itinéraire est de montrer cette alternative simple au transport routier : le vélo. Et puis montrer aussi qu’il faut croire à ses rêves. C’est vraiment ça #oser ! Enfin, c’est l’occasion en or de rester fidèle à Etika Mondo en allant d’organisation éthique en organisation éthique. Cette fois le thème conducteur sera les solutions pour le climat. Bon, ça ne sera pas un Etika Tour dans les règles de l’art puisqu’il n’y aura pas de préparation intensive, ni d’immersions… mais on va faire avec les moyens du bord et cette belle opportunité.

Le 7 novembre c’est parti pour Paris et premier changement : on passe par Mandagout (fief d’Etika Mondo) pour aller rencontrer Boris et préparer encore cette expédition complètement organisée sur le pouce. Comme quoi.. l’essentiel reste avant tout l’énergie !

 

J5Certains messages… sonnent creux

 

J4

 

Arrivés dans les Cévennes qui seront notre vrai départ

Pour la parenthèse, comme on fait un méchant détour jusque dans les Cévennes, on préfère prendre le train. L’Etika Tour finalement partira exactement de Mandagout dans le Gard. On part donc à 10h d’Aix-en-Provence. Le train aura 3h de retard, puis ce sera le bus qui non seulement aura une heure de retard mais ne s’arrêtera pas là où l’on devait descendre… Bref, on arrive à Mandagout 10h plus tard. On en peut plus !! Vivement la liberté !!!!!

 

Jonas et Kevin

Pas de commentaires

Poster un commentaire